Bonne année du coq ! 鸡年快乐!

Comme vous le savez peut-être déjà, le Nouvel An chinois a eu lieu hier. Nous sommes entrés dans l’année du coq : 鸡年 (jinian, prononcé approx. djinienne).

850_400_nouvel-an-chinois-2017.jpg

Que font donc les Chinois lors de ce grand événement qui équivaut grosso modo à notre Noël en Chine ? Tout d’abord, ils voyagent. Pour passer les fêtes en famille, les Chinois traversent parfois le pays d’un bout à l’autre, de là où ils travaillent à leur ville ou patelin de naissance. Cela donne lieu à la plus importante migration humaine au monde. Rien que ça. Les Chinois ont en effet le droit à une semaine de congé pendant le Nouvel An, appelée la semaine d’or et plus connue sous son nom anglais de golden week (黄金周, huangjinzhou en chinois). Par conséquent, tout le monde se retrouve à prendre les transports en même temps, notamment le train.

30CD88D700000578-0-image-a-14_1454407547435.jpg

Une gare à Hangzhou, juste avant le Nouvel An 2017 (dailymail)

30CD6B7E00000578-0-image-a-1_1454407409938.jpg

Plus d’une centaine de milliers de personnes attendent devant une autre gare, à Guangzhou (dailymail)

Maintenant que votre bouche est grande ouverte d’étonnement et d’effroi, parlons de ce que font les Chinois une fois rentrés chez eux : la fête. Ils mangent et boivent en famille. Certains mets sont particulièrement appréciés, incluant :

f10dd64230c54f5db6fbb6cc_300x200.jpg

Rouleaux de printemps

les nouilles, qui symbolisent la longévité en raison de leur longueur ;

le poisson, dont le caractère (yu) se prononce presque comme (yu) signifiant abondant ou enrichir ;

les rouleaux de printemps, dont le nom provient de celui du Nouvel An chinois, appelé plus communément « Fête du Printemps » en Chine ;

raviolis.jpg

Raviolis chinois

les raviolis (surtout dans le nord), dont la forme évoque celle des lingots d’argent chinois ;

maxresdefault.jpg

Boulettes de riz gluant

les boulettes de riz sucrées (surtout dans le sud), constituées de riz gluant et contenant un liquide sucré, généralement à base de sésame noir.

Le soir, beaucoup de Chinois regardent la grande émission spéciale Nouvel An de CCTV, la principale chaîne de télévision chinoise. Puis, pendant la nuit, commence ce que les Chinois appellent la « troisième guerre mondiale ». Un nom difficile à comprendre pour qui n’a pas vécu les feux d’artifice du Nouvel An. À côté, nos spectacles pyrotechniques du 14 juillet paraissent un peu minables… En effet, en Chine, ça explose de partout. Ça sent le brûlé et quand on sort dans la rue, on a du mal à y voir clair à cause de la fumée omniprésente, il y a énormément de bruit, et l’on reçoit régulièrement des projections. Ce n’est pas très rassurant… Tous ces bombardements de fusées donnent l’impression de se trouver au beau milieu d’un champ de bataille, d’où son surnom de troisième guerre mondiale (pour vous aider à réaliser l’ampleur du phénomène : https://www.youtube.com/watch?v=qak8OOAIzIs).

Enfin, unIMG_20160126_231137.jpge autre tradition incontournable de cette fête est celle des hongbao (红包), ou enveloppes rouges en français. Ce sont des petites enveloppes dans lesquelles sont cachés des billets de banque et qui sont généralement offertes aux enfants.

Bien sûr, beaucoup de choses restent à dire sur cette grande célébration, mais ce sera peut-être pour une prochaine fois !

鸡年快乐!Jinian kuaile ! (djinienne kwaille-leu)

Sources (images):

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s