Paris est une fête !

C’est pas moi qui le dit ! C’est Ernest Hemingway !

« Si vous avez la chance d’avoir vécu jeune homme à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, car Paris est une fête. »
Paris est une fête, Ernest Hemingway

Paris-est-une-feteParis est une fête
Ernest Hemingway
Traduit par Marc Saporta
Éditions : Gallimard (septembre 2012)

Conformément à ma petite fixette du moment pour les classiques, nous voici en présence d’un grand classique de la littérature franco-américaine. Il s’agit ici d’un récit autobiographique de Ernest Hemingway sur la période de sa vie qu’il a passé à Paris (mais pas que). C’est en quelque sorte une témoignage du Paris des années 20, et c’est en grande partie ce livre qui a contribué à la vision très romantique de Paris qu’ont, encore aujourd’hui les américains.

Vous savez ce qui m’agace dans la littérature des auteurs de cette période ? Cette sale manie qu’ils avaient de vouloir effacer complètement le narrateur de l’histoire(1). Alors quand il s’agit d’une autobiographie, je trouve ça parfaitement agaçant. Parce que, voyez-vous, il ne faut pas que le lecteur voie les opinions de l’auteur. Ou du moins, « pas trop ». Pour bien comprendre le récit, il faut commencer par connaître le contexte historique, l’auteur, son passé, et surtout sa façon de parler. Le risque étant de passer complètement à côté du message de l’auteur(2). Ce type de roman est en fait un gigantesque code qui fait passer Enigma pour du travail d’amateur. En effet, chaque mot a sa nuance, et de véritables contresens peuvent être commis lorsqu’on oublie simplement la personnalité de l’auteur.

Dès lors, une fois qu’on a réalisé à qui on avait affaire, on s’aperçoit en fait que le récit est bourré d’humour, très raffiné et très cinglant. En fin de compte, ce n’est que vers la moitié du récit que j’en ai pris conscience.

On suit ainsi plus ou moins dans le désordre diverses aventures qu’a vécues Hemingway lors de sa vie parisienne, au gré de ses envies, de ses aventures et de ses rencontres. Paris est une fête est un récit assez poétique dont il se dégage une certaine sérénité. En fin de compte, la partie la plus plaisante et même très drôle, c’est la toute dernière. Lorsqu’il rencontre Fitzgerald. Avez-vous déjà connu quelqu’un d’énervant mais terriblement attachant ? Quelqu’un qui vous met dans des situations galères, presque à hurler mais à qui vous ne parvenez pas à en vouloir ? Teatime me demande si je parle d’elle en posant ces questions. Non, non. Juste de l’auteur de Gatsby le Magnifique.

Pour avoir lu Le Vieil Homme et la Mer, je peux tout de même vous rassurer et vous dire que les deux récits sont deux facettes différentes du même auteur. A vrai dire, si vous désirez découvrir Ernest Hemingway, je vous conseillerais plutôt de commencer par celui-là. Il est plutôt court et vraiment très poétique.

midnight_in_paris_hemingway

Corey Stoll en Ernest Hemingway dans Minuit à Paris de Woody Allen (SourceImage)

(1)Une plutôt longue période, en fait, partagée curieusement par Gustave Flaubert, un siècle plus tôt, Alphonse Daudet, et certainement d’autres dont je n’ai pas encore pleinement connaissance. Un style littéraire qui me dépasse, même si j’arrive quand même à tirer du plaisir de ces lectures.
(2)Qu’il ne veut pas délivrer, puisqu’il veut s’effacer du récit. J’ai vraiment du mal avec cette logique.

Publicités

6 réflexions sur “Paris est une fête !

  1. mariececg dit :

    Article très intéressant. Je suis une passionnée de littérature anglaise, alors les Américains, même les classiques, je n’y connais pas grand chose. Ma la réflexion autour de ce livre me plaît pas mal. Elle m’interpelle en quelque sorte. J’avoue que tu m’a rendue assez curieuse du fait que l’auteur essaie par dessus tout de cacher les opinions du narrateur. Vouloir l’effacer complètement, c’est vrai que c’est agaçant.
    Merci de la découverte en tout cas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s