H2G2 – Le guide du routard galactique

Pas de panique ! Passez votre serviette sur votre épaule, et suivez-moi pour une présentation de

H2G2 with CatH2G2 Le Guide du Routard Galactique
L’intégrale de la trilogie en cinq volumes

Douglas Adams
Traduit par Jean Bonnefoy
Éditions : Lunes d’Encre, Denoël

En VO The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy, abrégé communément par H2G2.

Arthur Dent, un anglais rangé, mène une vie paisible jusqu’au jour où sa maison se fait raser par une société de construction en vue de faire passer par là une nouvelle route. Pendant ce temps Ford Prefect, un employé du Guide du Routard Galactique coincé sur Terre depuis plusieurs années entrevoit enfin la possibilité de la quitter et de reprendre son voyage.

Cette opportunité, c’est un vaisseau de flotte Vogon venue dans notre secteur de la galaxie qui a pour mission de détruire la planète Terre. En vue de faire passer par là une nouvelle route galactique.

La Terre est donc détruite dès le premier chapitre.

Ford Prefect, grand ami de Arthur Dent, prend en « auto-stop » le vaisseau Vogon en emportant sous son bras son grand ami et les deux commencent un long(1) périple à travers l’espace.

Initialement une série radiodiffusée sur la BBC et rapidement adaptée en livre, H2G2 est un classique anglais et un monument incontournable de la culture geek. C’est ce livre qu’il vous faut lire si vous voulez comprendre pourquoi un geek ricane bêtement à la simple vue ou écoute du nombre « 42« .

Le film est bien aussi, mais évidemment moins. Et en plus, il ne va pas plus loin que le premier tiers du premier tome(5).

Je n’ai pas osé le lire en VO que je redoute bourré d’argot et de jeux de mots incompréhensibles pour un frog tel que moi(6). Pourtant, si l’argot et les jeux de mots ont tendance à ne pas survivre d’une langue à une autre, l’humour, lui, a bien survécu. A l’humour anglais typique dont je raffole s’ajoute un cynisme bien dosé très rare en littérature.

Ce qui nous permet de voir en miroir notre société de façon assez sinistre, mais d’en rire aux éclats tout de même ! Beaucoup de thèmes sont abordés : société, politique, psychologie, mathématiques, philosophie, voyage dans le temps et tant, tant d’autres. En fait, il y en a tellement, et traités avec tant de brio que vous vous apercevrez en lisant que H2G2 fait partie intégrante de notre imaginaire collectif. Vous vivez sur Paris ou en banlieue ? Si vous êtes déjà allés au Dernier bar avant la fin du monde, sachez que le nom y fait directement référence.

Un peu comme pour les Harry Potter, j’ai lu toute la série d’une traite. Mon préféré ? Le tome 4. Arthur Dent rencontre l’amour. Oui, je suis un peu fleur bleue.

En Bonus :
Si vous souhaitez écouter le premier épisode radiodiffusé sur la BBC de H2G2 légalement et gratuitement : Cliquez ICI.


(1)Très long(2)
(2)Très très long(3)
(3)Vraiment très très long(4)
(4)J’adore les notes de bas de page
(5)Après avoir parlé de Les Trois Mousquetaires et de Blade Runner, on ne peut que se montrer impressionné de se dire que le réal’ a été aussi loin dans le livre.
(6)frog : surnom affectueux des français par les anglais. C’est de bonne guerre, on les appelle bien les rosbifs. A ce propos, vous saviez que l’expression « filer à l’anglaise » a son équivalent anglais ? To take the french way.

Publicités

7 réflexions sur “H2G2 – Le guide du routard galactique

  1. oswin54 dit :

    Je ne peux qu’adorer cet article! Je suis fan de cette saga (même si je n’ai pas encore terminé tous les tomes… Il faut savoir s’accrocher avec une telle écriture ) merci pour cette présentation haute en couleur! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Julien Hirt dit :

    Personne n’appelait ça « H2G2 » avant la sortie du film, sorti en pleine obsession hollywoodienne des raccourcis de type T2 ou LXG. Pour la petite histoire, la première édition du premier roman en français était intitulée « Le livre du routard galactique », et le titre a été changé quand l’éditeur des « Guides du routard » a porté plainte. C’est dommage, c’était une meilleure traduction et c’est toujours comme ça que, personnellement, j’appelle ce livre.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s