Back to the 90’s : Witchcraft (2)

Nous continuons notre cycle Back to the 90’s consacré à la sorcellerie avec un film devenu culte dès sa sortie :

Le_Projet_Blair_WitchLe Projet Blair Witch (1999),
de Daniel Myrick et Eduardo Sanchez

Synopsis:
En automne 1994, 3 étudiants en cinéma partent en randonnée dans le Maryland, pour réaliser un film documentaire. L’objet de leur étude est la sorcière de Blair, une légende locale qui aurait le pouvoir de posséder les esprits.
Un an plus tard, il sont toujours portés disparu lorsque l’on découvre leur film.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le film a marqué les esprits. A l’époque du VHS et des débuts de la démocratisation de l’internet, il est carrément devenu une légende urbaine. Si, si ! Certains pensaient avoir affaire à un vrai documentaire, d’autres ont même développé une phobie de la randonnée dans les bois ! Le reste en est sorti à peu près sans séquelles.

Il faut dire que, côté communication, l’équipe du film n’a pas fait dans la dentelle en postant par exemple sur la toile des avis de recherche des acteurs ! Cela ne vous rappelle pas, plus récemment, le mini film annonçant une nouvelle version de Carrie, que beaucoup avaient pris très au sérieux ?

Le film qui a popularisé le found footage

Mais qu’est-ce que le found footage ? Hein ? Toi, au fond, là, qui pianote discrètement sur ton portable en dessous de la table. Comment ça, tu n’es pas sur ton portable ? T’es donc vraiment en train de regarder tes couilles en te marrant ?

Le found footage, c’est le recyclage d’enregistrements trouvés. Dans le cas présent, il s’agit du point de vue de la caméra qu’on tient à bout de bras, comme quand on filme sa famille. Sauf que là, le rendu n’est pas mignon.
Ce qui donne l’impression qu’il s’agit véritablement d’une pellicule trouvée. L’histoire est relativement basique, n’est-ce pas ? Pourtant, cette caméra subjective nous projette dans le film. On se retrouve comme membre du groupe de randonneurs.
Le principal défaut de cette technique pourtant si immersive ? Il ne faut pas avoir le mal des transports. C’est même la principale critique négative qui en est sortie à l’époque. Même Titanic n’y a pas eu droit, à celle-là !

Alors évidemment, ce n’est pas le premier film à utiliser le moyen de la caméra subjective. Je pense notamment à Cannibal Holocaust (1979) dont l’auteur a été accusé d’avoir réellement éliminé ses acteurs. Impressionnant, le pouvoir de cette prise de vue, non ?
Ce n’est pas le premier, mais c’est lui qui a popularisé le genre. Oui, c’est lui qu’il faut blâmer pour les… oui LES Paranormal Activity ainsi que les Rec. Il y a également Cloverfield et, plus récent, français et avec Norman, Pas Très Normales Activités. On l’a vachement aimé, celui-là et sa fixette sur l’infusion à l’échalote.

L’autre gros point fort de ce film, c’est son casting. Il est composé d’inconnus qui jouent leurs propres rôles de façon assez convaincante. Ajoutez à cela le final, abrupt mais ouvert qui ne laisse que des questions sans réponse. Ce n’est pas pour rien, que beaucoup ont réellement cru à leur disparition !

En fin de compte, en l’an de grâce 2017, on est obligé d’avouer que le film n’a pas merveilleusement vieilli. Cependant, le fandom est encore assez vivant et des théories sur le dénouement pullulent encore sur la toile. Ma préférée, c’est celle qui dit que la caméra serait tenue par la sorcière elle-même, à la fin, dans la maison. Chouette, non ?

Publicités

9 réflexions sur “Back to the 90’s : Witchcraft (2)

  1. lesmotsdevirginie dit :

    Je ne connaissais pas cette théorie… Intéressant 😉
    Perso, je considère ce film comme culte et il me fait sérieusement flippé à chaque fois que je le vois.
    Pour l’anecdote, je l’avais vu au ciné avec un copain un soir d’orage et quand son père m’a déposé chez moi, mes parents et mon frère étaient sortis et j’étais seule dans la maison avec l’orage qui grondait… J’ai failli courir derrière la voiture pour repartir dormir chez mon ami lol !

    Aimé par 1 personne

  2. TTG dit :

    Pour ma part je l’ai vu dans ma chambre de cité universitaire. J’avais pour habitude de rouler ma clope et de fumer a chaque fin de film (quand on sentait le dénouement approcher). Je crois que c’est la seule clope que je n’ai jamais fini tellement mes tripes étaient sans dessus dessous !!! L’autre film qui m’a retourné est Hellraiser V.

    Aimé par 1 personne

  3. The Sexy Chemical Company dit :

    J’ai adoré ce film. C’est vrai qu’avec le progrès technologique, nous sommes déjà habitués à une certaine qualité d’image qu’il n’y avait pas en 1999 mais il n’en reste pas moins que le film est vraiment immersif.
    Comme tu l’as si bien résumé, on se prend pour l’un des randonneurs avec le choix de la caméra portée !

    Aimé par 1 personne

  4. oeilunic dit :

    Très bon film. Je pense que les films d’épouvante devraient prendre exemple de ce film là. Le plus effrayant, c’est que rien est montré, tout est suggéré. Donc plus le film avance et plus on y croit. Au point que, bien qu’on est rien vu, on garde longtemps en mémoire les évènements mystérieux qui se sont passés.

    Aimé par 1 personne

  5. Gaëtane dit :

    J’ai beaucoup aimé ce film moi aussi. La première fois que Je l’ai regardé c’était à une soirée d’Halloween avec des amis. On était bien dans l’ambiance.
    La théorie avec la sorcière qui tient la caméra à la fin me plait bien !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s