120 journées de Sodome

Saviez-vous que le mot sadisme provient du marquis de Sade ? Comment ça évidemment ? J’étais donc le seul ? Bon puisque c’est comme ça, débrouillez-vous sans moi pour cet article.

Je plaisante !

C’est au cours d’un gala que Teatime et moi-même avons rencontré une (très) belle femme, dont le compte Facebook nous a annoncé qu’elle participerait à une soirée nommée « les goûters de Sade ». Pour ne pas y aller en ignares, j’ai essayé. Oui, oui. Et du coup, nous n’y sommes pas allés.

6447Les 120 journées de Sodome,
du Marquis de Sade (1785)
Éditions : Feedbooks

L’histoire est triviale. Quatre amis, liés par leur sexualité transgressive, décident de mettre au point le plaisir ultime (dont eux seuls seraient les bénéficiaires) : embaucher et capturer des personnes pour organiser les plus folles bacchanales qui soient. Les « embauchés » sont des maquerelles et des prostitués, les capturés sont des… filles et des garçons. Vous avez bien lu(1).

Qu’est-ce qui est long et dur à s’enfiler ? Le premier chapitre de Les 120 journées de Sodome. En vue de poser le décor, le marquis de Sade nous sert une description très détaillée de chaque personne intervenant dans l’histoire. Il y en a à peu près une trentaine et une place importante est donnée aux sexes des protagonistes. Une fois le forfait accompli, le narrateur nous conseille de nous constituer des fiches de personnage. Histoire de bien suivre l’histoire.

On comprend dès lors(2) comment le néologisme « sadisme » a vu le jour. Rien que la façon d’écrire transpire l’envie de faire souffrir et d’en tirer du plaisir. Chaque description, autant de l’apparence des choses que des actions, est très détaillée et très abrupte. Pourquoi s’embêter avec des métaphores, après tout ? Moi qui m’attendais à ne voir que l’ancêtre du mommy porn…

Au final, je dois avouer que je n’en ai pas encore fini la lecture. J’en suis à peu près au premier tiers. Teatime m’a demandé expressément d’arrêter de le lire. Chaque lecture influe directement sur ma façon de parler et, apparemment, quand je lis Sade, je me mets à parler comme un charretier.

(1)Autant que je sache, tous les adeptes de SM ont pour seule règle « entre adultes consentants ». Les quelques adeptes que j’ai connus personnellement ont une vision très positive, responsable, et même respectueuse de la sexualité. Je ne peux donc pas les associer aux écrits de Sade. Il n’empêche que je ne suis pas allé à cette soirée.
(2)Réalisation froide, crue et brutale.

Publicités

22 réflexions sur “120 journées de Sodome

    • Crockon, le crockon dit :

      Aucun style n’est a négliger. Aussi spécial qu’un choix de lecture peut paraître, je pense qu’il est important de se faire une idée par soi-même de ce qui forme notre imaginaire collectif.

      Aimé par 1 personne

  1. chariesque dit :

    Une amie s’était lancée dans la lecture de Justine, et m’en lisait des passages… J’avoue n’avoir jamais ouvert un de ses livres, car les extraits lus m’en ont dissuadés ! Ça avait l’air très très répétitif, un mec ment à Justine, Justine se fait avoir, Justine se fait violer, Justine s’enfuit, Justine rencontre un nouveau pervers… etc.

    Aimé par 2 people

  2. Erostrate dit :

    Pour avoir moi aussi lu le début de celui-ci (arrêt après dégout/fatigue) mais aussi La nouvelle Justine et quelques nouvelles j’ai globalement le même avis.
    Je dois quand même dire que Les 120 journées de Sodome est particulièrement dégueulasse, pas le plus facile pour commencer Sade.

    La lecture de « La passion de la méchanceté : Sur un prétendu divin marquis » par Onfray offre un éclairage plutôt correct (et que je partage) sur cet homme et son œuvre.

    On est vraiment très loin du mommy porn et surtout de tout semblant de « porn » possible…

    J'aime

  3. meistercofee dit :

    « Qu’est-ce qui est long et dur à s’enfiler ? Le premier chapitre de Les 120 journées de Sodome. »
    Je n’ai jamais riel lu de si vrai et si bien dit sur Sade huhu.
    Pour avoir lu Les 120 jours et des extraits de Justine j’ai définitivement rangé Sade dans la catégorie « Fait partie du canon littéraire mais je ne comprendrais jamais pourquoi ».
    Je veux bien accorder la réflexion libertine et philosophique mais les scènes de brutalités sexuelles me laissent beaucoup trop dans le malaise pour aller au-delà 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Crockon, le crockon dit :

      J’adore le nom de cette catégorie ! Je pense simplement qu’un champion dans sa catégorie, même très spécialisée, reste un champion.

      J'aime

      • teatimedelicatessen dit :

        Et alors??!! Le Comté et toi vous etes-vois bien entendus?? Pour Sade, même constat avec Justine il y a fort longtemps. Ce genre littéraire n’à pas trop ma faveu car on tombe généralement dans les transgressions les plus hardcore qui mettent assez mal à l’aise donc annihile le plaisir de la lecture. J’avais tenté la vie sexuelle de Catherine M. aussi que j’ai abandonné et un autre dont je n’arrive plus à me rappeler le titre d’anaïs nin. Ceci dit si j’en trouve un bien, je te le dis : pour le lire à voix haute à teatime😉. Biz à tous les deux

        Aimé par 1 personne

  4. Sarah P. dit :

    Je l’ai lu. J’ai été fascinée et horrifiée à la fois. La lecture terminée, j’avais l’impression d’avoir mes mains sales. Impulsive, j’ai jeté le livre à la poubelle. Oups 😦

    Aimé par 1 personne

  5. Marine dit :

    J’ai lu deux livres du Marquis, j’ai été étonné par son écriture. J’aime beaucoup son style par contre je me souvient surtout d’une pauvre jeune fille qui se retrouve violée par tous les curés d’un monastère… Un récit vraiment épouvantable. Mais je pense qu’il faut en lire une fois dans sa vie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s