Là où naissent les Dieux

Il y a un genre qui est un poil sous représenté sur ce blog : la fantaisy !
Ce #VendrediLecture devrait combler cette absence !
Ensemble, nous allons plonger dans l’univers étrange d’un petit livre qui mérite d’être connu. Un petit livre découvert au hasard d’une recherche sur Amazon.
Aujourd’hui, nous allons :

là où naissent les dieuxLà où naissent les Dieux,
de Emilie Bérault
Vendu Ici par Amazon.

4ème de couverture :
« C’est un soir d’octobre comme les autres pour Sarah, une jeune femme sans histoires qui est loin de se douter que sa vie va basculer dans l’étrange. En tentant de secourir un inconnu, elle se retrouve bien malgré elle dépositaire d’un fardeau qui semble aiguiser toutes les convoitises.

Elle découvre soudain un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence, peuplé de dieux et de fées, de mages et de chevaliers. Pourchassée par l’implacable Veneur, elle se lance dans une quête qui la mènera des forêts de Bretagne aux mystérieux souterrains qui s’étendent sous Paris. Commence alors un périple semé d’embûches et de rencontres inattendues, où elle devra apprendre à reconnaître les amis des ennemis.

Car des choix qu’elle fera pourrait dépendre bien plus qu’elle ne l’imagine…« 

C’est un petit roman en auto-édition qui vaut le détour. Il est bien plus appétissant que ce que la 4ème de couverture ne laisse à penser.

L’histoire est dynamique et bien raconté. Il y a quelque chose dans l’atmosphère qui m’a fait penser à une mini-série très kitsch qui était souvent diffusée à Noël dans les années 2000 : Le 10ème royaume.
L’histoire d’une jeune femme de Manhattan et de son père qui un jour tombe accidentellement sur un chien/prince charmant poursuivi par des trolls. Afin de sauver cette jeune fille et son père de la menace des trolls, ils les emmènent avec lui à travers un miroir magique jusqu’au 10ème royaume.
Si vous voulez en savoir plus sur cette série, je vous invite à regarder cette petite vidéo du Goat Gang (désolée, je n’ai pas trouvé de teaser sympa) :

Seulement ici, l’univers kitsch et romantique du 10ème royaume est comme entré en collision avec les rêves cauchemardesques et merveilleux de Neil Gaiman.

Dans une fête foraine prêt de Bordeaux une jeune femme, Sarah  tombe accidentellement sur  un homme blessé, qui venait tout juste d’échapper à une course poursuite avec des loups garous. Par un baiser il lui transmet une clé/le fardeau. Et c’est ainsi que le destin de Sarah changea pour toujours dans un monde où tous les mythes et légendes occidentales se mélangent.

Avec Sarah, vous allez voyager dans l’Ouest de la France ainsi que sur Paris, vous lier d’amitié avec une ogresse, un magicien et un moine-soldat et danser à une fête donnée par Obéron lui-même.

Le récit est dynamique, intelligent et bien écrit. Il aurait fait un merveilleux scénario pour Netflix ! On ne s’ennuie pas une seconde.

Bref, c’est un roman qui mérite d’être connu !
Pour conclure, je dirais que si vous cherchez un roman fantastique à très petit budget en format numérique, allez-y !

A la semaine prochaine pour un nouveau #VendrediLecture !

 

unicorn-3348780_640.png

Publicités

5 réflexions sur “Là où naissent les Dieux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s