Parler ne fait pas cuire le riz

C’est une vérité universellement reconnue que si vous faites vos courses le ventre vide, vous en ressortirez avec un caddie qui ne ressemblera en rien à ce qu’indiquait votre liste de courses. Mais que se passerait-il si au lieu de franchir les portes d’un supermarché, vous entriez dans une librairie, la faim au ventre ?

Comme des Jackass des temps modernes nous avons tenté l’expérience pour vos beaux yeux et nous sommes ressortis d’une librairie avec deux livres poches qui contenaient chacun dans leur titre le nom d’un plat !

Pour ce #VendrediLecture, que nous dédions à tou(te)s les affamé(e)s des centres commerciaux, voici notre première gourmandise :

20180705_125232.jpgParler ne fait pas cuire le riz
de Cécile KRUG,
Editions :  J’ai lu (2018)

De quoi ça parle  ?

C’est l’histoire de Jeanne qui a bientôt 40 ans est insatisfaite de sa vie. Et pour cause !
Son futur-ex est un parasite notoire, sa mère possessive la tient responsable de la mort de son père, sa sœur est une grenouille de bénitier, son job d’illustratrice marche au ralenti et enfin ses rêves ont été soigneusement rangés sur un bureau sous une couche de poussière.
Bref, quand sa sœur lui propose de lui payer des vacances en cure de jeûne dans le pays basque, elle ne peut refuser !
C’est comme ça qu’elle se retrouve à suivre un régime alimentaire draconien à base de bouillons, de randonnées et de yoga mis en place par un couple d’hippies complètement hallucinants !

Voici tout ce que je peux vous dire sans vous spoiler le livre !

Mon avis :

Il n’y a rien de plus cruel que de suivre une cure de diète au pays basque ! Qui pourrait dire non à un poulet basquaise, un gâteau basque aux cerises ou à un thon marmitako ?
Oui, je sais, des végans ! Mais quand même ?

Je n’attendais pas grand chose de ce petit livre, qui s’est révélé être une explosion de saveurs à la fois gourmand et croquant ! Derrière cette petite lecture légère et rafraîchissante se cache une comédie romantique au rythme effréné !
Ça se lit très vite, les chapitres sont courts mais intenses !

Jeanne est une héroïne créative, drôle et attachante, un poil cynique et totalement tarée sur les bords (mais quand on a faim, on est capable de tout). Ses réflexions auront des effets positifs sur vos zygomatiques ! Flexion ! Extension !
Son côté gaffeuse vous fera certainement penser à Bridget Jones, mais Jeanne est beaucoup plus piquante !

Pour vous montrer le degré d’humour, je vous propose un petit extrait :

« Après le repas, j’improvise une partie de Scrabble sur la table de la salle à manger et convaincs les deux garçons de jouer avec moi, une façon de faire la paix en s’amusant, l’air de rien.
– J’ai changé les règles pour ce soir. On doit inventer des mots qui n’existent pas et en donner une définition plausible et drôle à voix haute. Ca vous va ?
– Top.
– Et toi, Gustave ?
S’il est emballé, il le cache bien.
– Allez, s’il te plaît, on joue tous les trois ou pas du tout.
Il s’assoit et pioche sept lettres dans le sac en tissu.
– Franck, tu commences ?
– Ok. Sept lettres, TARMULE.
– Ok et c’est quoi, une tarmule ?
– Un horrible insecte qui se niche dans les chaussures et provoque des démangeaisons atroces toujours au moment où il est impossible d’enlever ses pompes pour se gratter la plante des pieds. Quand tu conduis, par exemple.
– Pas mal, à toi, Gustave.
– Moi, j’ai WIRNEKY en sept lettres aussi, mais, mais, mais … en mot compte triple !
Je n’ai toujours pas fini de trier mes lettres sur leur socle que je suis déjà battue à plate couture. »
Parler ne fait pas cuire le riz, Cécile Krug

Si vous souhaitez savoir ce qu’est un Wirneky, il vous faudra lire ce roman !
Vous me trouvez cruelle ? 🙂

Laissez donc travailler votre imagination et nous verrons bien si vous arrivez à deviner ce dont il s’agit !

Pour en revenir à nos brebis …

Nous sommes en présence d’un roman à cheval entre chick-litt et roman d’apprentissage. Vous y trouverez quelques info sur la gestion du stress, la respiration et le yoga. Durant son périple, Jeanne s’ouvre à une nouvelle manière de concevoir la vie, un peu comme Liz Gilbert dans Mange, Prie, Aime : elle apprend à sourire avec le ventre !
Et nous, on s’amuse à la voir se métamorphoser sous nos yeux.

Bref, c’est une lecture rafraîchissante, amusante, moderne, touchante et apaisante. L’idéal pour cet été, non ?

J’espère vous avoir ouvert l’appétit avec tout ça !
Et je vous dis :

Bonne Lecture à tous et à toutes !
Et à Vendredi prochain pour une nouvelle aventure !

cups-2792581_640

Oh! Vous êtes encore là ! Et vous vous demandez quel livre cadeau j’ai pu choisir avec l’achat de deux livres poches ?
C’est que vous êtes durs en affaires ! Et bien voilà, parmi toute cette offre de livres poches cadeaux, j’en ai choisi un que j’ai déjà mais qui, au vu sa couverture et l’inspiration que me procuraient ses confrères, m’a totalement tapé dans l’œil !
Quelles papilles gustatives résisteraient deux secondes à l’appel d’une couverture meringuée qui sent bon les macarons et la chantilly ?

20180705_125802.jpg

 

Que me jette la brioche, celui qui n’a jamais eu faim !

 

Source Image à la Une : ICI.

Publicités

11 réflexions sur “Parler ne fait pas cuire le riz

    • Je rassure tout le monde, ce n’est pas une histoire de cicatrice suite à une césarienne ! Ou de cicatrices tout court … On range Jack L’Éventreur là où il est !
      Sinon pour te répondre sans te répondre, puisque je ne spoilerais rien, je dirais que c’est un concept tordu comme les papillons dans le ventre. D’ailleurs, certains ont des grenouilles dans le ventre. Un vrai vivarium, ce ventre !
      D’autres encore y placent leur cœur !
      On ne dirait pas comme ça, mais c’est complexe un bidou ! 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Je me demande quelle est la deuxième gourmandise… En tout cas, le livre présenté aujourd’hui me plairait bien pour l’été.
    Il faut arrêter de me tenter comme ça en me présentant plein de livres sympa car vu la taille de ma PAL (je n’ose même pas dire combien j’ai de livres en attente, on va croire que j’ouvre une bibliothèque), c’est moi qui devrait me mettre en cure draconienne de librairie 😉 Et c’est pire avec ces offres 2 livres de poche achetés = 1 offert : c’est comme si on me disait 2 cookies achetés = 1 moelleux au chocolat offert… comment résister ?????

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s