Journal d’une éternelle insatisfaite

Récemment j’ai lu un article sur la blogosphère qui critiquait l’existence d’une prétendue injonction à la lecture légère de l’été. Pour ce faire, il créa sa propre injonction à lire des romans fleuves l’été. Ce à quoi j’avais très envie de répondre quelque chose du genre : « tu veux bien foutre la paix aux gens, laisse les lire ce qu’ils veulent ! »
De plus, un roman fleuve sur la famille Duchampsfleuri dans le Canada du XIXème siècle à nos jours est souvent aussi stimulant intellectuellement que le dernier Levi, Musso ou je ne sais quel autre Monsieur/Madame tête de gondole. Ce n’est pas parce que le bouquin est épais ou écrit avec un Gaffiot que le contenu est intelligent !
Mais bon vu les inepties du gars, je me suis dit que 1°) je ne gâcherai pas des minutes précieuses de ma vie à entrer dans un débat perdu d’avance avec un Monsieur Débilou et que 2°) je me ferais bien une petite lecture légère de l’été ! 😉

Pour ce #VendrediLecture, je vous emmène dans l’esprit charmant et dérangé de cette enfant du siècle dernier : Nora Hamzawi !

30 ans (10 ans de thérapie)
Journal d’une éternelle insatisfaite
de Nora Hamzawi
Illustré par Anna Wanda Gogusey
Editions : Marabout (2017)

4ème de couverture :

« Obsessionnelle, parano et hypocondriaque, Nora Hamzawi partage ses petites angoisses ordinaires avec humour et autodérision.
A mi-chemin entre séances chez le psy et journal intime, elle décortique des scènes de nos vies pour mieux y trouver sa place.
Comment fait-on pour avoir l’air à l’aise en soirée ? Qui sont ces gens qui fréquentent les stations de skis ? Y a-t-il un âge pour arrêter de regarder La Boum ? Pourquoi est-ce qu’on est obligé de tutoyer dans les magasins bios ?
Son regard sur le monde, sa perception des situations et son désarroi, amusé et sensible, révélant l’absurdité et la folie du quotidien.
En bref, si vous vous demandez régulièrement si vous êtes normal ou à côté de la plaque, cette introspection sans filtre devrait vous aider à relativiser ! »

J’ai eu franchement du mal avec cette 4ème de couverture qui vous annonce un bouquin humoristique tout en ressentant le besoin de définir ce qu’est l’humour. Marabout, avec tout l’amour que j’ai mis à l’intérieur de toi pendant des années, pour le coup, tu me déçois !
Et avec tout ça, on n’est pas plus avancé. Est-ce qu’on est face à une succession de chroniques façon Nora dans l’émission Quotidien, qui nous donne son point de vue sur des situations de la vie réelle ou est ce qu’on est face à un bouquin qui finira dans les toilettes après avoir été utilisé pour faire rire les collègues à la pause café façon La femme parfaite est une connasse ?

C’est un recueil de chroniques de l’humoriste Nora Hamzawi publiée dans Grazia ou diffusée sur France Inter, auxquels s’ajoutent des textes inédits. Les textes sont liés les uns aux autres. Le tout forme un roman très sympa sous forme d’une conversation. Ça se lit vite, de façon frénétique. Son propos est drôle et piquant, introspectif sans être égocentrique, parisien et pourtant universel.

Vous vous retrouvez dans la tête d’une trentenaire superstitieuse, drama queen sur les bords, un poil hypocondriaque aussi, qui paye un type pour qu’il l’écoute quand il l’écoute, adore La Boum, manque de confiance en elle, passe trop de temps sur Doctissimo et aurait aimé que sa vie ressemble à une comédie romantique. Un peu comme une grande sœur ou votre meilleure amie, elle vous incite à vous assumer pleinement tel que vous êtes et à vous aimer tout en vous parlant de ce qui fait la vie : le shopping en ligne, le régime paléo, les boutiques bios, le PMS, les superstitions, les marchés bios, l’amour, les mecs, la nostalgie, les week-ends entre potes, les enfants des autres, les adultes chiants qui ont remplacés la mention « asv » par « t’es dans quelle branche ? »,  le psy, etc …

« Quand un parent insiste pour que son enfant aille voir un psy, est-ce que ce n’est pas, au final, la première raison pour qu’il ait besoin d’en voir un ? »
Nora Hamzawi, 30 ans (10 ans de thérapie) : Journal d’une éternelle insatisfaite.

20180802_171922.jpg
« Oui, ma mère a la capacité d’exprimer beaucoup de choses en un regard. »              Nora Hamzawi, 30 ans (10 ans de thérapie) : Journal d’une éternelle insatisfaite.

C’est court, frais et léger, on ne s’ennuie pas.
Ceci dit, j’ai eu un peu de mal sur la fin. Pour moi, les 3 -4 dernières chroniques sont moins bien amenées, moins piquantes.
Et aussi, il y a un petit truc qui m’a un poil géné au début, enfin c’est qu’une question point de vue. J’admire le travail de l’illustratrice Anna Wanda Gogusey mais à force de croiser des personnages aux yeux vidés, j’ai eu par moment la sensation d’être dans Dragon Rouge alias Hannibal Lecter 4. Vous voyez quand le tueur en série pose des morceaux de miroirs sur les orbites de ses victimes ?

Ceci dit, on rit beaucoup avec Nora. Par moment, elle me fait penser à une version plus sociable de Daria (une héroïne de dessins animés de la fin des années 90), non pas à cause de sa frange mais plutôt du fait de sa sensibilité, son humour un poil cynique. Pour ceux et celles qui n’ont pas connu, ça ressemblait à ça :

« Ils sont tout fiers, là, avec leurs expressions d’adultes dégueulasses : « Au fait, je te présente Vanessa, ma moitié … » Ta moitié, tiens donc … Et bah, j’me disais bien que t’étais pas fini, toi. »
Nora Hamzawi, 30 ans (10 ans de thérapie) : Journal d’une éternelle insatisfaite.

J’ai passé un très bon moment avec Nora et je mourrais d’envie de le partager avec vous et de faire chauffer du pop corn !
C’est désormais chose faite ! 🙂

A Vendredi prochain pour une nouvelle aventure !

Publicités

11 réflexions sur “Journal d’une éternelle insatisfaite

  1. Ma conjointe à lu ce livre, j’en ai lu que des passages pour ma part mais de ce que j’en ai vu, ça m’a bien amusé surtout que je prenais un malin plaisir de le lire avec le ton de la voix de Nora Hamzawi dont j’aime beaucoup les petites saynètes dans l’émission quotidien. Son spectacle est également très drôle au passage 🙂 Un de ses jours, j’essaierais je pense de lire son livre dans son intégralité, je suis convaincu qu’il y a tout pour me plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s