5 boissons pour lutter contre la canicule

Pour vous aider à combattre la canicule tout en vous hydratant, nous vous proposons aujourd’hui 5 recettes de boissons rafraichissantes !

Et fête de la musique oblige, nos recettes seront musicales !
(Attention, il y en aura pour tous les goûts)

dsc02831.jpgLe thé glacé à la pêche à l’américaine

L’intérêt de faire son thé glacé maison, c’est de pouvoir doser le sucre qu’il y a dedans et de pouvoir le remplacer par autre chose. Alors libre à vous d’améliorer la recette suivante en rajoutant des herbes, des fleurs ou je ne sais quoi de légal :

Pour une bouteille de 1.5 litres !

  • 1 litre d’eau
  • 2 sachet de thé vert
  • le tiers d’une tasse à thé de sucre semoule
  • 30 centilitres de jus de pêche
  • un zeste de citron vert

Si vous supportez la chaleur de vos fourneaux, vous pouvez opter pour l’infusion à chaud. Vous préparez votre thé naturellement et vous le réservez dans une bouteille avant de passer à l’étape suivante. Si vous préférez mourir dans d’atroces souffrances plutôt que de devoir allumer votre gazinière, ne vous inquiétez pas, il y a encore une solution, l’infusion à froid. Il suffit de plonger dans votre bouteille d’eau les deux sachets de thé pendant 8h (soit toute la nuit).
Ensuite ajoutez le sucre, le zeste de citron vert et le jus de pêche que les plus chevronnés auront fait maison. Nous on a opté pour le jus de pêche bio du commerce.
Laissez le 4 heures au frigo, et c’est prêt !

DSC02834La limonade de @crockonlecrockon (Beyoncé n’a pas le monopole)

Ce n’est pas parce que nos recettes de boissons estivales ne rendent pas pompette, qu’elles ne peuvent pas être un tantinet alcolo friendly !

Pour une bouteille d’1.5 litre

  • 1 shooter de sucre semoule
  • 2 shooters de zeste de citrons verts
  • Rajoutez ce qu’il manque d’eau

Secouez, secouez sinon la pulpe, elle reste en bas !
Mettez au moins 2h au frigo et c’est prêt !
Notez que la recette est plus corsée avec des shooters Titty twister, en tout cas, ils vous laisseront l’impression d’avoir passé une nuit en enfer !

Variation avec des fraises, du basilic et du miel

Ajoutez à la limonade de Cro, un shoot de miel, des fraises fraiches coupées en morceaux et du basilic frais !
Si vous voulez voir à quoi ça ressemble : Cliquez ICI !
Si vous voulez savoir pourquoi je ne peux pas vous fournir de photos de ma version. C’est parce que d’une, mes fraises ont décidé de ne plus fleurir et de deux, mon basilic refuse de pousser… Je pense utiliser un engrais à base de sang de climatosceptique à l’avenir !

DSC02824Le smoothie banane de @crockonlecrockon

Pour un smoothie :

on découpe une banane,

on la met dans le mixeur,

on la recouvre de lait

On mixe comme David Getta,

Fête de la Musique oblige

et Tada !

Vous pouvez modifier la recette, que ce soit en rajoutant de la glace vanille ou des kiwis, le principal, c’est de vous faire plaisir !

 

DSC02835Frappucino pour deux

  • 2 expressos
  • deux boules de glaces vanille ou des glaçons
  • une demi tasse de lait
  • 2 cuillère à café de sucre
  • autant de chantilly que vous le souhaitez

Préparez deux expressos comme vous l’aimez.
Ensuite jetez tous vos ingrédients (sauf la chantilly) dans votre mixeur !
Versez le tout dans deux grands verres et faites vous plaisir avec la chantilly et les garnitures qui vous font envie ou en rajoutant des parfums !

Hydratez vous bien et prenez soin de votre audition !
(sinon vous finirez dans une pub pour audika)
Bonne fête de la Musique !

Des infusions pour accueillir le printemps

Ça y est, le printemps pointe enfin le bout de son nez !

C’est l’occasion idéale pour partager avec vous nos infusions préférées pour célébrer ses premiers rayons de soleil.

Sourire, de Pomme d’Ambre

2017-13-3--13-35-43

Inutile de dire que cette tisane porte bien son nom ! Ses morceaux de pommes, d’écorces d’orange, de groseilles du cap vous mettrons vite de bonne humeur. Je pense qu’il a été préparé avec la rosée du matin par des fées.
Où retrouver son sourire ? Sur le site de Pomme d’Ambre ou auprès de bons vendeurs de thés.

Coeur de Dragon, d’épicétoo

On reste dans les contes et légendes pour goûter cette infusion à base d’hibiscus, de goyave, de fraise, de morceaux de citronnelle, de pomme, de quartiers d’orange, d’hélianthe et de pétales de roses. Ce mélange frais et joyeux vous donnera des envies d’évasion !
Où trouver cette merveille ? Dans une fête médiévale ou en ligne sur le site d’épicétoo.

Chocolate & Mind, retro joy, de teapigs

J’ai découvert cette petite merveille à base de coque de cacao et de menthe poivrée, durant un week-end à Londres. Cette concoction vous renvoie directement en enfance, le plaisir d’une bonne glace chocolat menthe, les calories en moins !
Où retomber en enfance ? Dans un Waitrose à Londres par exemple, sur Amazon ou sur le site de la marque.

Et vous, quelle boisson vous redonne le sourire à l’arrivée du printemps ?

Du bassin du Yunnan à votre salon : le thé dans tous ses états

Je ne sais pas pour vous, mais, quand j’étais plus jeune, je détestais le thé !

Malheureusement, les gens autour de moi avaient une fascination pour le Earl Grey et son amertume que je ne comprenais décidément pas. Et puis un jour, j’ai découvert le thé glacé et j’ai compris que j’aimais le thé vert plus que le thé noir. Par conséquent, j’ai voulu en savoir plus sur cette boisson clé de notre blog et voici ce que j’ai découvert :

Brève histoire du thé

Black, Blanc, Vert, tous les thés viennent du même arbre/arbuste, le Camellia Sinensis. Un végétal qui peut atteindre les 10 à 15m à l’état sauvage. Découvert dans la province du Yunnan en Chine, il est consommé pour ses vertues medicinale depuis plus de 5000 ans.

On distingue 3 modes de consommation que l’on peut dater ainsi :

Sous la dynastie Tang (IVe-Ve siècle), réputée pour ses poisons, on l’utilisait sous forme de briques de thé aussi appelé gâteau de thé. Les feuilles étaient trempées, réduites dans un hachoir, pressées en briques compactes puis mélangées et cuites avec des aliments comme du riz, du gingembre etc…

Sous la dynastie Song (960-1274), gagnant à plusieurs reprises du concourt the Voice, le thé a commencé à être consommé sous forme de poudre, idéale pour les ceremonies et un usage plus quotidien.

Sous la dynastie Ming  (1368-1644), spécialiste des vases onéreux, la mécanisation agricole et la mise au point de nouvelles techniques de type de séchage et d’interruption de la fermentation ont permis la diffusion de la consommation du thé par infusion.

C’est au XVIIe siècle que les marchands hollandais ont ramené le thé en Europe. Les 6 mois de transports ont endommagé la marchandise et transformé le thé vert en Earl Grey. Ce fut l’amour au premier regard, bien que le prix de la denrée était inabordable pour les classes populaires. Les salons de thé surgirent au XVIIIe siècle.

Il fallut attendre 1823 et la découverte par le Major écossais Robert Bruce d’une variété sauvage de théhier dans la région d’Assam et du Darjeeling pour casser le monopole de la Chine sur le thé.

Les couleurs du thé 

La couleur du thé dépend de son mode de préparation.

Le thé noir est le fruit de la fermentation. Les feuilles sont fanées, puis roulées, triées, fermentées par humidification et enfin intervient le processus de dessiccation. En Chine, certains thés noirs sont fumés pour pouvoir réutiliser les vielles feuilles.

Le thé bleue est semi fermenté. C’est ce qui le rend plus suave, moins corsé que le thé noir.

Le thé vert se distingue par son absence de fermentation. Il est exposé à la chaleur puis séché. Il est plus herbacée et est un bon antioxydant.

Le thé blanc est plus rare. Il provient généralement du Fujian en Chine. Il est juste séché. Le thé le plus rare est la cueillette impériale.

Attention le rooibios souvent appelé thé rouge n’est pas du thé. Il s’en approche en goût. C’est tout !

Alors à vos tasses !

Pourquoi le thé s’appelle-t-il « thé » ?

Cher lecteur, chère lectrice qui êtes en train de boire (ou pas…) une bonne tasse de thé en lisant cet article, savez-vous seulement pourquoi cette exquise boisson s’appelle « thé » ?

Afficher l'image d'origine

 

Vous aurez sûrement remarqué que dans de nombreuses langues européennes, le nom de ce breuvage est très semblable (voire identique, en ce qui concerne la prononciation) : thé en français, tea en anglais, tee en allemand, en espagnol et en italien, pour ne citer que quelques exemples. Toutes ces dénominations partagent évidemment une même origine. En l’occurrence, il s’agit du mot néerlandais thee.

Mais pourquoi donc les mots européens désignant le thé viennent-ils du néerlandais, me demanderez-vous ? La raison en est simple : ce sont les Hollandais qui introduisirent ce breuvage en Europe au début du XVIIe siècle, et non un célèbre héros gaulois en visite chez les Bretons ! 😉

Afficher l'image d'origine

Je sais ce que vous êtes en train de vous dire. Mais pourquoi diable les Néerlandais appelèrent-ils ça du thee ? C’est parce qu’ils s’en étaient procuré à Java, en Indonésie, et que là-bas, le nom du thé est… (roulements de tambour)… te. Ce mot malais est lui-même issu d’une autre langue qui, elle, est parlée en Chine, dans la province du Fujian : le minnan. Dans cette langue, le mot se dit dei et s’écrit . Ce caractère est exactement le même que celui utilisé en chinois mandarin, seule la prononciation diffère (chá).

Résultat de recherche d'images pour "caractère 茶"

Voilà, maintenant vous en savez un peu plus sur l’origine du nom de cette boisson. N’hésitez surtout pas à utiliser les informations de cet article pour briller en société… autour d’une bonne tasse de thé !

 

Sources

Texte

Images

 

Pour aller plus loin…

Pour ceux d’entre vous qui seraient curieux et téméraires, vous pouvez entendre le mot 茶 prononcé en mandarin et en minnan respectivement ici et là. Cliquez sur les flèches bleues comme indiqué ci-dessous (encadrées en rouge) :

Prononciation.png

Prononciation2.png