Un thriller en eaux troubles

Pour ce #VendrediLecture, je vous emmène à Beckford, sur les bords de la rivière avec un thriller qui rentre tout droit dans la catégorie des « tuniraspastecoucher« .

9782355846632Au fond de l’eau, Paula Hawkins
Traduit par Pierre Szczeciner et Corinne Daniellot
Editions : Sonatine

4ème de couverture :

« La veille de sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent. »

Une atmosphère humide

Avec cette canicule, j’avais furieusement besoin d’un livre qui me fasse oublier le thermomètre. Et c’est un pari réussi !

Car ce que l’on ne peut pas retirer à Paula Hawkins, c’est qu’elle est une bonne conteuse. Elle a réussi dans ce roman à nous plonger dans un petit village anglais, sinistre, hanté par cette rivière et sa célèbre attraction touristique, le bassin aux noyées.  Depuis l’époque moderne et ses ordalies à aujourd’hui, les eaux attirent les âmes en perditions et les bourreaux. Et c’est grâce à cette atmosphère et son talent de conteuse, que Paula Hawkins transforme la banalité digne d’une série policière de type Bones, en un roman que vous ne pourrez pas lâcher avant de l’avoir fini !

Un roman choral

Le dynamisme du roman est assuré par des chapitres courts et surtout par l’intervention à chaque chapitre d’un personnage différent qui intervient avec un style qui lui est propre. C’est plutôt bien réussi, le résultat est vivant. Seulement, je vous conseille de rester bien concentré car un roman choral ça peut déboussoler ! Il y a tellement de personnages et de points de vue qu’il n’est pas toujours évident de se souvenir de qui est qui !

Des personnages réalistes

Certes les personnages sont largement moins creusés que dans La fille du train. Mais ça ne retire rien à la complexité et au réalisme des personnages. Vous aurez du mal à vous attacher à qui que ce soit. Pourtant vous reconnaîtrez beaucoup de personnages du roman dans votre entourage, même lointain, dans l’apparent dédain d’une ado ou dans ce vieux con qui méprise les femmes. Vous y découvrirez des personnages confrontés aux tabous familiaux, à l’obscurantisme de gens vivants dans un coin très reculé, à l’idiocratie, aux dictats de la maigreur et autres joyeusetés  …

Pour conclure je vous dirais que ce roman est foutrement addictif. Certes il ne casse pas 3 pattes à un canard (et remarquez comme ce serait cruel de s’attaquer à un animal qui à déjà souffert des aléas de la pollution), vous ne voudriez pas aller dans un tel village pour vos vacances et la majorité des personnes que vous croiserez sont franchement détestables, et pourtant il y a quelque chose de fascinant dans ce livre.

Reste une question en suspend : quand sort le film ?

5 boissons pour lutter contre la canicule

Pour vous aider à combattre la canicule tout en vous hydratant, nous vous proposons aujourd’hui 5 recettes de boissons rafraichissantes !

Et fête de la musique oblige, nos recettes seront musicales !
(Attention, il y en aura pour tous les goûts)

dsc02831.jpgLe thé glacé à la pêche à l’américaine

L’intérêt de faire son thé glacé maison, c’est de pouvoir doser le sucre qu’il y a dedans et de pouvoir le remplacer par autre chose. Alors libre à vous d’améliorer la recette suivante en rajoutant des herbes, des fleurs ou je ne sais quoi de légal :

Pour une bouteille de 1.5 litres !

  • 1 litre d’eau
  • 2 sachet de thé vert
  • le tiers d’une tasse à thé de sucre semoule
  • 30 centilitres de jus de pêche
  • un zeste de citron vert

Si vous supportez la chaleur de vos fourneaux, vous pouvez opter pour l’infusion à chaud. Vous préparez votre thé naturellement et vous le réservez dans une bouteille avant de passer à l’étape suivante. Si vous préférez mourir dans d’atroces souffrances plutôt que de devoir allumer votre gazinière, ne vous inquiétez pas, il y a encore une solution, l’infusion à froid. Il suffit de plonger dans votre bouteille d’eau les deux sachets de thé pendant 8h (soit toute la nuit).
Ensuite ajoutez le sucre, le zeste de citron vert et le jus de pêche que les plus chevronnés auront fait maison. Nous on a opté pour le jus de pêche bio du commerce.
Laissez le 4 heures au frigo, et c’est prêt !

DSC02834La limonade de @crockonlecrockon (Beyoncé n’a pas le monopole)

Ce n’est pas parce que nos recettes de boissons estivales ne rendent pas pompette, qu’elles ne peuvent pas être un tantinet alcolo friendly !

Pour une bouteille d’1.5 litre

  • 1 shooter de sucre semoule
  • 2 shooters de zeste de citrons verts
  • Rajoutez ce qu’il manque d’eau

Secouez, secouez sinon la pulpe, elle reste en bas !
Mettez au moins 2h au frigo et c’est prêt !
Notez que la recette est plus corsée avec des shooters Titty twister, en tout cas, ils vous laisseront l’impression d’avoir passé une nuit en enfer !

Variation avec des fraises, du basilic et du miel

Ajoutez à la limonade de Cro, un shoot de miel, des fraises fraiches coupées en morceaux et du basilic frais !
Si vous voulez voir à quoi ça ressemble : Cliquez ICI !
Si vous voulez savoir pourquoi je ne peux pas vous fournir de photos de ma version. C’est parce que d’une, mes fraises ont décidé de ne plus fleurir et de deux, mon basilic refuse de pousser… Je pense utiliser un engrais à base de sang de climatosceptique à l’avenir !

DSC02824Le smoothie banane de @crockonlecrockon

Pour un smoothie :

on découpe une banane,

on la met dans le mixeur,

on la recouvre de lait

On mixe comme David Getta,

Fête de la Musique oblige

et Tada !

Vous pouvez modifier la recette, que ce soit en rajoutant de la glace vanille ou des kiwis, le principal, c’est de vous faire plaisir !

 

DSC02835Frappucino pour deux

  • 2 expressos
  • deux boules de glaces vanille ou des glaçons
  • une demi tasse de lait
  • 2 cuillère à café de sucre
  • autant de chantilly que vous le souhaitez

Préparez deux expressos comme vous l’aimez.
Ensuite jetez tous vos ingrédients (sauf la chantilly) dans votre mixeur !
Versez le tout dans deux grands verres et faites vous plaisir avec la chantilly et les garnitures qui vous font envie ou en rajoutant des parfums !

Hydratez vous bien et prenez soin de votre audition !
(sinon vous finirez dans une pub pour audika)
Bonne fête de la Musique !

[TAG] Ma Bibliothèque

Voilà, nous avons été pris en flagrant délit de lecture par Maned Wolf et nous nous sommes faits taguer. Je sais le titre originel de ce TAG est « organisation de ma bibliothèque » (puisque le but est d’en apprendre plus sur l’organisation de nos bibliothèque cqfd). Mais j’ai un problème avec le mot organisation. Je n’ai pas prémédité ce qu’il va suivre.

 

Peux-tu nous montrer une photo de ta bibliothèque ?

Ces photos ont été réalisées sur les scènes de crime (âmes sensibles s’abstenir). Le corps ayant été démembré dans toutes les pièces de l’appartement.

Il n’y a pas de photos de la structure qui accueille les livres dans la chambre (parce qu’il y a une énorme clim devant). Et il y a aussi ma tablette qui contient une centaine d’Ebooks. Notez que vous avez accès au système de rangement bibliothécaire des 2/3 des blogueurs de Tea Time in Bloomsbury !

Si tu ne devais garder qu’un seul livre, lequel choisirais-tu ? Pourquoi ?

Ça, c’est criminel ! Je les garde tous sauf 3 (filés par ma mère et 1 acheté par dépits à France Loisir (qui sert actuellement à caler le 5ème pied de notre lit … du coup, on va peut être le garder)). En fait, je trouve plus facile de se débarrasser des livres en format numérique que les formats papier.

Si tu devais te débarrasser d’un livre, lequel choisirais-tu ?

C’est gênant de leur faire de la pub mais voilà. Ils sont chiants …

la-boiteuse--602327La boiteuse de Marthe Gagnon-thibaudeau
4ème de couv :  Après avoir vu, à l’âge de trois ans, sa tante mourir de tuberculose, elle est blessée et reste boiteuse. Sa mère devient folle, son frère quitte la ferme familiale et son père s’endette pour lui payer des soins. Gervaise se retrouve alors pensionnaire dans la famille Lamont où elle s’entend bien avec la petite Julie et Juliette sa mère, mais le père bat sa femme et Gervaise s’enfuit. Elle est recueillie par un brave curé qui la confie à une riche demoiselle, Anita Labrèche, laquelle lui donne une bonne éducation. A la mort de sa bienfaitrice, Gervaise se retrouve quelque temps dans un couvent où elle n’est pas très heureuse. Il lui faudra la rencontre de Télesphore Langevin, veuf et père de six enfants, pour découvrir l’amour. Alors qu’elle attend un enfant de lui, Gervaise commence à croire au bonheur.

 

9782268032054FSChère visiteuse, de Alphonse Boudard
4ème de couv : Elle, Hortense de Wilfried, c’est une grande dame de l’aristocratie épouse d’un richissime banquier. Elle est encore belle aux approches de la cinquantaine. Durant plus de trente ans elle a collectionné les amants de son grand monde : les artistes, les champions et les princes. Dans les années 50, elle décide, sur les conseils d’un prêtre, de renoncer à sa vie facile et de retrouver la foi de son enfance par le chemin de la charité. En l’occurrence, de se consacrer aux plus déshérités d’entre tous… les condamnés de droit commun. Elle devient visiteuse de prison. Un apostolat auquel elle s’adonne avec une abnégation exemplaire. Mais le Démon lui réserve une surprise de taille. La tentation a trente ans, des yeux bleus qu’on dit miroir à putes en argot, c’est le plus séduisant des voyous. Une vedette de la prison. Casier judiciaire de braqueur, voleur toutes spécialités et surtout roi de l’évasion. C’est pourquoi ce Gilles Dastel est dans une cellule de force où la comtesse de Wilfried vient le visiter pour sauver son âme. Et c’est elle qui va la perdre, son âme. Elle tombe sous le charme du gangster. Gilles a tous les pouvoirs pour la rendre éperdue de passion. Il est promis à de longues années de prison. Hortense, avec son fric et ses relations, va accomplir des miracles pour le faire libérer dans les meilleurs délais. Après ça, il leur faudra vivre un roman d’amour qui ne risque pas de sombrer dans la banalité du pain de ménage…

Et j’arrive pas à lire le titre de celui qui maintient le lit.

Y a-t-il autre chose que des livres dans ta bibliothèque ?

Il y a une collection de DVDs, des trucs trouvés en brocantes, des cadeaux d’amis, des mots doux, des photos, une plume, des craies, une catapulte, un casque, des patins à glace année 30, des légos, des armes médiévales, un masque à gaz, un projecteur cinette, deux polaroids, une boites avec des livres peints dessus, un miroir, des bateaux …
Dans la cuisine, des huiles, des sirops, du vinaigre de cidre.
Dans la salle de bain, du PQ.
Dans la chambre … rien.

Tes livres sont-ils regroupés à un endroit ou sont-ils distribués un peu partout ?

Je vis dans une médiathèque … cf. Les preuves en question 1

Sépares-tu les livres VO des autres ?

Euh … nan !

As-tu un système de classement précis ou peu importe ?

Ah Ah … Ils sont globalement rangés là où ils entrent. Les DVD sont sur 3 rangées en haut, les grands livres, BDs, Comics etc… sont là où ils entent …
Le seul rangement digne d’une précision implacable, c’est que les livres de cuisine sont … dans la cuisine !

Nominations

J’en profite pour nominer les 6 grandes lectrices suivantes :

Enviedelire

Petite plume

lectures enfants parents

A livre ouvert

Les petites bulles de papier

Amande et coton

Pour ceux et celles que je n’ai pas nominés mais qui ont envie de reprendre ce TAG, faites vous plaisir.

Enfin, je ne peux finir ce post sans vous remercier d’être de plus en plus nombreux à nous suivre. Nous avons dépasser le chiffre magique des 100 abonnés WordPress hier !

MERCI

Source image à la une : Pixabay

 

Envie d’un héros Supernormal ?

Pour ce #VendrediLecture, je vais vous révéler ce qui arrive quand un superhéros à la retraite (depuis longtemps) doit reprendre du service !

SupernormalSupernormal, de Robert Mayer
Traduit par Francis Guévremont
Éditions :  Aux forges de Vulcain (2017)

C’est l’histoire de David Binkley, un superhéros quarantenaire qui a vu ses pouvoirs décliner avec l’âge. Ajoutez à cela un sentiment de lassitude dans son couple, une dépression chronique, un embonpoint certain, une calvitie naissante, des problèmes avec son banquier … David ne pouvait que raccrocher ses collants.
Seulement voilà, New York est sous la coupe de la mafia depuis que la ville a fait banqueroute. La plupart des superhéros, comme Superman ou Batman, ont disparus. Notre héros, devenu un type normal est titillé par tous ces événements. Et comme il est super, il décide de renfiler son costume pour combattre le crime et botter les fesses des supers vilains !

Une référence dans l’univers du comics

C’est la première fois que ce roman de 1977 est traduit en français. C’est curieux d’avoir attendu aussi longtemps pour un livre qui fait référence dans l’univers du Comics. Ce petit roman qui n’a l’air de rien a inspiré des auteurs comme Stan Lee (créateur de Spiderman), Alan Moore (créateur des Watchmen), Neil Gaiman (American Gods) ou Grant Morrison (responsable de la renaissance de Batman, au début des années 2000). De plus, si vous êtes amateurs de comics, vous trouverez pleins de références sympa dans ce roman (notamment concernant le premier Superman).

Une plongée dans les années 1970

A travers ce livre, vous plongerez dans l’Amérique sexiste et raciste en pleine Guerre Froide, une Amérique qui doute après la guerre du Vietnam et le Watergate, une Amérique ravagée. Ce qui est intéressant avec Robert Mayer, c’est qu’il est journaliste de profession. Par conséquent, son roman est bardé de références politico-socio-sportives. Et on remercie chaleureusement le traducteur pour toutes ses notes de bas de page. Sans lui, on passerait à côté de beaucoup d’info.

« Puis, soudain, il avait eu dix-huit ans, et l’oncle Sam avait voulu l’envoyer au Vietnam. Reuben avait refusé. Quelques mots lui suffisaient pour définir cette guerre : « Le Noir qui massacre le Jaune pour le compte du Blanc. » »

Supernormal, Robert Mayer

Un roman burlesque

Je trouve que la couverture de ce livre est particulièrement bien choisie. Elle reflète bien l’ironie et le cynisme qui se dégage de ce roman. Vous ne vous ennuierez pas en lisant ce livre. Il se passe quelque chose de dingue à chaque page. Vous serez tout à tour, choqué, amusé, étonné, curieux … comme devant un bon comics, qui ne connaitrait pas la censure (vous y lirez des scènes plus torrides que dans Cinquante Nuances de Prout).
David B., c’est un pastiche de Superman. David B. est originaire de la planète Cronk. La cronkite lui fait perdre ses pouvoirs et aussi il est reporter comme Clark Kent. Sauf que lui vieillit … plutôt mal.

« S’efforçant de rester dans l’obscurité, il se dirigea vers le devant de la maison, pour faire rentrer le chien. La porte était fermée, et il n’avait pas ses clefs.
C’était un des problèmes les plus irritants de cet uniforme : pas de poches. »

Supernormal, Robert Mayer

Pour conclure, je vous dirai que c’est un roman qui est intéressant sur le plan historique (vous serez incollables sur les années 1970), à connaitre si vous êtes fans de comics ou de blockbusters, et pour ceux qui se foutent des comics et du côté histo, c’est un bon thriller qui ne manque pas d’humour !

Mercredi, on joue ! (4)

Aujourd’hui, on vous présente un jeu idéal pour l’heure du thé !

gigamic-gmte-teatime-boxright-bd-1Ce jeu, c’est Tea Time, de Emanuele Ornella
Illustré par Chiara Vercesi & Valentina Pastorino
Édité par Gigamic

2-4 joueurs

L’histoire :

La théière siffle ! Le thé est prêt et de délicieux gâteaux attendent d’être manger sur la table ! 6 personnages d’Alice au Pays des Merveilles se retrouvent pour se souhaiter un Joyeux Non-Anniversaire, mon cher ! Il y a le lapin blanc, le chat du Cheshire, la Chenille, le Chapelier fou, l’affreuse Reine de Coeur, Tweedle Dee et Tweedle Dum et leur reflet dans le monde miroir ! Votre mission, Alice, est de les collectionner !

Les règles du jeu :

Vous les trouverez en format PDF en cliquant ICI !

Mon avis :

“Curiouser and curiouser!”
― Lewis Carroll, Alice in Wonderland

Bon ok, je l’admets, je ne pouvais ni résister à jeu sur le thème d’Alice au Pays des Merveilles ni à un jeu qui porte presque le même nom que ce blog !
C’est un jeu très simple, fluide et joliment illustré. Il peut s’emmener partout, que ce soit dans un salon de thé sympa avec de très bons scones ou dans un parc à côté d’une piscine !

Ce qui est sympa aussi avec ce jeu, c’est qu’il est facilement accessible. Les règles du jeu sont simples et vous les maîtriserez rapidement !

Ce qui nous a étonné en y jouant, c’est qu’il laisse plus de place à la stratégie que ce que l’on imagine au départ ! En fait, dans une certaine mesure, on peut lui appliquer le même sens stratégique que le jeu des bâtonnets dans Fort Boyard (si vous ne voyez pas de quoi je parle, cliquez ICI).

Encore une info intéressante sur ce jeu et je vous laisse …
Une partie en tout cas à deux joueurs dure 3-4 minutes la manche, soit le temps d’infusion de votre thé ! Je vous avais dit que ce jeu est idéal pour l’heure du thé ! 😉

 

Le complexe de la noix de coco

Envie d’expérimenter quelque chose de nouveau ? Envie de vivre une grande aventure sans avoir à vérifier si vos vaccins sont à jour ou si votre passeport est encore valide ? Tombez donc amoureux d’une noix de coco dans un centre commercial, et envisagez une merveilleuse recette de tarte choco-coco. La recette est triviale ! Il faut pour commencer …

OUVRIR VOTRE NOIX DE COCO ET LA RÂPER !

Simple, non ? Voici comment faire :

Prenez la noix de coco et faites lui les gros yeux pour l’intimider.
DSC02785Laissez-vous intimider à la place.
faites-vous rappeler par votre conjoint qu’il faut commencer par trouer la noix de coco au niveau de ses yeux(1). Merci Toque Show, merci Norbert.
Regardez avec satisfaction la noix de coco se vider de son sang délicieux jus, et réjouissez-vous, car à présent, l’ouvrir n’est plus qu’une bagatelle. Mais d’abord
Avec l’eau de coco, faites vous un punch bien chargé en rhum, vous en aurez besoin plus tard.
Réalisez que vous n’êtes pas suffisamment équipé pour ça.
Expérimentez. Essayez le plus gros couteau de votre collection.
Passez à plus petit, puisque vous en êtes-là : fourchettes, couteaux de table, économiseurs, canifs de poche.
Essayez la technique gypaète barbu en la fracassant sur le trottoir depuis le 5e étage et abîmez la Mercedes du voisin.

Repoussez votre homme qui est allé cherché son marteau de guerre.

DSC02765
En mémoire de Fight Club, cherchez sur WikiHow comment créer un explosif avec du savon.
Trouvez la page concernant la  noix de coco (dispo ici) et demandez-vous quel type de psychopathe laisse une noix de coco au four pendant 10 minutes à 190°C en vue de l’ouvrir.
Repoussez votre homme qui insiste avec son marteau de guerre.
En désespoir de cause, tentez le couteau à pain dont le dos évoque une scie.
Au bout de 10 minutes de sciage, extrayez la pulpe de la coque.

DSC02351
Savourez prématurément votre victoire.
Cassez votre râpe sur la noix de coco.
Séchez vos larmes, envisagez de changer de projet.
Vous vous souvenez du punch bien chargé en rhum ? C’est le moment. Videz le(2).
Avec ce qu’il reste de votre râpe, finissez courageusement, et promettez-lui un enterrement digne.

Ce n’était pas grand chose, finalement, non ? Allez, puisque vous avez été sage et que vous nous avez soutenu dans notre douleur, voici la recette de la tarte choco-coco :

DSC02356

Ingrédients :

-1 Pâte à tarte brisée
-20cl de crème liquide fleurette
-1 blanc d’œuf
-125g de noix de coco râpée
-200g de chocolat noir
-125g de sucre en poudre

Préchauffez le four à 180°C (th. 6)
-Étalez la pâte brisée dans un moule à tarte et gardez la au frigo le temps de la recette.
-Dans un saladier, mélangez le sucre et la noix de coco râpée sans oublier le rire machiavélique, puis ajoutez la crème liquide et le blanc d’œuf. Mélangez pour obtenir une préparation homogène et compacte.
-Versez le tout dans le fond de tarte, puis enfournez à 180°C pendant 30 minutes.
-Laissez refroidir la tarte.
-Faites fondre le chocolat au bain-marie, versez le sur la tarte à la noix de coco, puis laissez refroidir à température ambiante.
-Réservez ensuite au frais.
Dégustez pour la deuxième fois, mais cette fois-ci, ce sera à la tarte (bien fraîche de préférence) d’y passer.

rambo thumbs up

C’est pas une p*** de noix de coco qui va faire sa loi chez moi !
– John R.

(1) Ceux-là même qui vous ont intimidé à l’étape précédente.
(2) N’oubliez pas de partager avec votre assistant qui vous fait des déclarations d’amour enflammées lorsqu’il a un coup dans l’aile. Vous retrouverez plus facilement le moral comme ça.

Les Trois Mousquetaires

Il y a un an à peu près qu’en faisant à la Bibliothèque royale des recherches pour mon Histoire de Louis XIV, je tombai par hasard sur les Mémoires de M. d’Artagnan[1], imprimés à Amsterdam, chez Pierre Rouge, comme la plus grande partie des ouvrages de cette époque, où les auteurs tenaient à dire la vérité sans aller faire un tour plus ou moins long à la Bastille.

Pour ce #Vendredilecture, je vais vous parler d’un grand classique de la littérature française et même mondiale. Vous en avez forcément vu au moins deux adaptations cinématographiques, et l’année dernière, un affreux spectacle musical s’en est même attribué le nom. Je parle évidemment de…

dumasLes trois mousquetaires, de Alexandre Dumas.
Éditions : Flammarion (2013)

Nous sommes en 1625, sous le règne de Louis XIII. Un jeune gascon se rend sur Paris, avec pour rêve de devenir quoi ? MOUSQUETAIRE DU ROI(1) ! Il a même une lettre de recommandation de la part de son père qui se trouve être un grand ami du capitaine des mousquetaires. Du tout cuit ! Manque de chance, l’impétuosité et l’imprudence de sa jeunesse font… Qu’il se fait passer à tabac et voler la lettre dès le début de son aventure. A défaut, il devient donc cadet des mousquetaires(2) et, dans la foulée, rencontre toutes ces personnes dont nous connaissons tous au moins le nom : Athos, Portos, Aramis, Mme Bonacieux, le cardinal de Richelieu et la terrible Milady de Winter ! La grande aventure commence !

Sincèrement, et j’insiste : si vous ne l’avez pas encore lu, foncez(3) ! Les Trois Mousquetaires est un récit épique, palpitant, drôle. C’est un grand récit d’amitié et de loyauté(4). Le livre en lui même est imposant (700 pages, selon l’application Google Play Livre) mais le rythme, l’action, l’humour, qui ne désenflent à aucun instant, font que seuls vos besoins physiologiques seront en mesure de vous couper dans votre lecture.

Qui plus est, pour les amateurs d’histoire, sachez que l’auteur ne s’est permis que très peu d’approximations. Même s’il ne s’agit au final que d’un roman, Alexandre Dumas a su admirablement dépeindre le monde et la société de l’époque et dresser un portrait crédible de chacun des personnages, aussi illustres soient-ils. Saviez-vous que le Cardinal n’est pas si méchant que ça ?

C’est d’ailleurs la troisième grande raison d’enfin lire ce livre. Je n’en ai évidemment pas vu toutes les adaptations cinématographiques, mais ce qui m’a frappé, c’est qu’aucune d’entre elles ne respecte l’histoire originale. Le seul tronc commun, c’est le duel au court duquel D’Artagnan se lie d’amitié aux trois mousquetaires. Si bien que le livre entier jusqu’au dénouement final restent une surprise !

Alors je ne jette pas la pierre ! Certains films sont quand même bons, et le bouquin n’est même pas à moitié spoilé(5). Et pour la curiosité, saviez-vous que très tôt dans l’histoire du cinéma en est apparue une parodie ? L’étroit mousquetaire, de Max Linder, en 1922 ! Je n’ai pas encore eu l’honneur de le voir mais les critiques ont l’air encore très positives !

Image à la Une : Le cardinal de Richelieu au siège de La Rochelle, 1881, Henri-Paul Motte

(1)celui qui a dit « ta mère » se dénonce !
(2)Traditionnellement, les mousquetaires ne sont recrutés que parmis les cadets. La lettre n’aurait que facilité l’entrée de D’Artagnan dans les mousquetaires et encore, ce n’est qu’un conditionnel.
(3)Moi-même, je ne l’ai lu que très récemment.
(4)Sur ce même thème, et avec la même puissance : Le Seigneur des Anneaux, de JRR Tolkien, Harry Potter, de JK Rowling et, plus anciennement, L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, de Miguel de Cervantès.
(5)En grand retardataire que je suis, la mort de Dumbledore, dans Harry Potter m’a été spoilé par les films. Je me demande encore quelle aurait été ma surprise en lisant le bouquin avant.

A vos cahiers !

La fin de l’année scolaire approche et les cahiers de vacances fleurissent dans les magasins et librairie… Rassurez vous, je ne vais pas piquer le marronnier de Jean-Pierre Pernaut ! Restez, ça va être sympa !

Je ne suis pas une adepte des cahiers de vacances pour adulte d’ordinaire. Je les trouve barbant et infantilisant. Mais ça, c’était avant de rencontrer …

2017-06-6--13-39-50Le cahier de vacances des madmoizelles
Éditions : Albin Michel (juin 2017)

Ce cahier de vacances a été réalisé par l’équipe du webzine Madmoizelle (si vous ne connaissez pas, cliquez ICI). Il contient une tonne de tests, de quizz, de jeux, de conseils sexo- beauté-forme, de blagues et de recettes de cuisine, d’info en tout genre etc…

Vous pourrez découvrir en quel sandwich vous allez vous réincarner, apprendre des positions de yoga pour débutant, dessiner des poils sur une nana en maillot de bain ou encore être au taquet sur les MST !

Un Must Have pour cet été !

DSC02751 (2)

On y retrouve tout l’esprit positif, féministe, courageux, moderne de Madmoizelle. Bref, j’ai plus l’impression d’être face à un gros magazine féminin dont on aurait retiré toute la stupidité (cf. : vous savez les pages de fringues et de produits de beauté hors de prix, les injonctions à la maigreur couplées aux recettes grasses, suivies par 10 pages de régime intensif, la liste des maillots de bain importables si vous ne faites pas un 34, etc …) qu’à un simple cahier de vacances pour adulte !

Ce cahier de vacances peut aussi convenir à la gente masculine ! Et d’ailleurs, ça ne leur fera pas de mal !

Alors, si vous cherchez un cahier de vacances pour adulte ou un compagnon de route convivial, sympa, drôle, à emmener partout et à partager, adoptez-le !

Apprendre à jouer du Ukulele avant l’été ?

Vous avez envie de vous mettre à jouer d’un instrument, petit prix, pas encombrant, toujours joyeux et qui sent bon le monoï de façon autodidacte ? Et si vous essayez le Ukulélé ?
Voici mes astuces pour apprendre à jouer chez vous à votre rythme et avec de bons conseils.

La méthode

Avant de choisir votre instrument, je vous conseillerais d’acheter l’ouvrage de référence Ukulélé, la méthode de Cyril Lefèbvre de 2008.

methode-ukulele-cyril-lefebvre-cdDans ce petit guide, très bien illustré, vous trouverez toutes les infos sur le Ukulélé, son histoire, ses différentes formes, ses différents sons. C’est une méthode pratique et progressive. Il est accessible à toute personne n’ayant jamais fait de solfège de sa vie et ne possédant pas les termes techniques. Une fois que vous aurez fait le tour des bases, vous pourrez vous faire plaisir en essayant différents morceaux de différents niveaux avec différents rythmes avec les partitions agrémentées de tablatures proposées (1) !

Des profs sur youtube ?

11289369_10153489150891756_7213806429471598179_o

Uke, The Duke (mon ukulélé)

Parfois, il faut d’autres supports pour apprendre à jouer du ukulélé. On a besoin de voir pour croire. C’est là qu’interviennent les profs d’internet ! Je n’ai pas trouvé de bons profs francophones sur youtube. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à les mentionner en commentaire.

Pour ma part, j’ai deux coups de cœur anglophone (même avec un petit niveau d’anglais, vous les comprendrez sans souci) :

Bernadette teaches music : cliquez ICI pour accéder à son blog.

Ce qui est bien avec Bernadette, c’est qu’enseigner la musique est un métier qu’elle exerce dans la vraie vie. Par conséquent, quand elle vous explique les bases du Ukulélé dans ses petites vidéos, elle sait déjà quelles sont les erreurs que vous allez commettre ! Il y a un petit côté Minority Report, dit comme ça !
Au bout de 15 minutes avec elle, vous saurez jouer Le lion est mort ce soir. Ce sera aussi à cet instant précis que vous réaliserez que le gros des chansons populaires sont faites à bases de 3 ou 4 accords. Et qu’elles sont déjà à votre portée !

Ukulélé Mike : vous pouvez accéder à son blog ICI et à sa chaîne Youtube ICI.

Comment ne pas aimer Ukulélé Mike ? Déjà c’est le sosie de Richard Attenborough, le professeur John Hammond dans Jurassic Park ! Ensuite, il y a sa collection de chemises à fleurs !
Bref, Mike, c’est mon papi idéal qui élève des raptors quelque part dans le Pacifique. Il vous montrera où placer vos doigts et comment maîtriser différents rythmes. Ce qui est sympa avec Mike, c’est qu’il joue des chansons populaires, des airs hawaïens ou des chansons de chez Disney. Il est pas monomaniaque !

Si vous avez du mal avec les rythmes du ukulélé (parce que même avec Mike, c’est pas toujours évident). Je vous conseille de jeter un œil ICI.

Enfin, si je ne suis pas parvenue à vous donner envie de  jouer du Ukulélé, j’espère au moins vous avoir mis dans un mood tiki pop. Vous ne sentez pas le soleil sur votre peau, un petit vent frais, le bruit des glaçons dans votre Mai Tai ? 😉

(1) Les tablatures, ce sont des petits dessins qui montrent où placer ses doigts pour jouer un accord (2).

(2) un accord, c’est un ensemble de notes formant un tout, une harmonie.

Un poilar pour cet été ?

Aujourd’hui, je vous emmène aux États-Unis. Nous allons arpenter les rues de la foudroyante New-York, dans l’État du … Colorado !

Inutile de la chercher sur vos cartes ou dans votre mémoire de fan du Docteur Queen, elle n’a jamais été cartographiée ou repérée par les satellites. Pourtant elle n’a pas échappée à l’administration policière qui a décidée d’y envoyer sa meilleure recrue !

Tout un été sans facebookTout un été sans facebook, de Romain Puértolas
Éditions : Le Dilettante (2017)

C’est l’histoire d’Agatha Crispies, comme les céréales, une flic de New-York, New-York mutée à New-York, Colorado après s’être emmêlé les crayons dans une affaire de stylos bleus. Elle passe d’une ville où il y a tout, où les crimes peuvent se résoudre tout seul grâce à facebook  (les criminels qui se taguent entre eux en postant des photos de scène de crime), à un coin paumé, non cartographié, sans internet. Il ne se passe jamais rien à New-York Colorado. Si bien que le commissariat ressemble plus à un centre aéré pour adulte avec ses clubs de joueur de fléchettes, de tricots, de sudoku ou de lecture.
Un jour, Agatha entend parler d’un meurtre commis hors de sa juridiction. Elle se précipite sur l’affaire et fait croire au policier local qu’elle a une dérogation. Résoudre cette enquête lui permettra, avec un peu de chance, de retourner à New-York, New-York avec les honneurs.

Je sais, la couverture est moche et le titre franchement racoleur. Mais si vous décidez de passer ce mur de préjugés, je vous garanti que vous ne serez pas déçus !
Ce petit livre bleu est bien plus intelligent qu’il ne le laisse paraître. Et si vous connaissez Romain Puértolas, (L’extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa) vous savez très bien que c’est un habitué des couvertures moches et des titres racoleurs. Pourtant, on passe toujours un bon moment avec lui !

Une parodie de roman noir complétement déjantée !

Ma première impression, après lecture des 5 premières pages a été : « Waho on dirait le film d’Eric Lartigau Qui a tué Pamela Rose ?« ! En plus intelligent peut-être.
Notre héroïne est atypique, pour un polar. C’est une jeune femme noire, obèse, confiante, cultivée et pleine d’humour. Autant vous dire, qu’elle détonne sur tout les points dans ce coin reculé du Colorado. Elle tombe régulièrement dans des situations rocambolesques, analyse les scènes de crimes en interprétant curieusement le manuel officiel du bon flic et colle des miettes de donuts au chocolat partout où elle passe. Vous allez l’adorer !

Une critique de l’Amérique profonde

Malbouffe (avec un détective qui s’appelle McDo, des policiers accros aux donuts, vous allez en voir passer des kilocalories dans ce roman !), racisme (notre héroïne à la peau d’ébène et son supérieur y sont confrontés en permanence), obésité, manque de culture, libéralisme destructeur (payer des ouvriers 3$ la journée et trouver ça normal), climatoscepticisme (ce livre est bourré d’écureuils radioactifs) …
Le rêve américain … de Trump.

Une déclaration d’amour à la littérature.

Agatha est la présidente du prestigieux club de lecture de New-York, Colorado. Elle analyse tout ce qui se passe dans sa vie à la lumière des romans qu’elle a lu. Elle est capable de citer de tête des auteurs très différents : Agatha Christie, Harper Lee, Gaston Leroux, Alexandre Dumas, Stefan Zweig, Hemingway ou bien encore Edgar Allan Poe.

« Était-ce éthique, supportable, moral de ne pas finir un bouquin même si on le trouvait mauvais ? Elle répondait sans hésiter par la négative. La lecture, c’était comme les mecs, un moment de plaisir, jamais une obligation ou une torture. La lecture, c’était fait pour passer un bon moment, accessoirement pour apprendre des choses. Et puis, il y avait tellement de bons livres à découvrir que ç’aurait été un crime de gâcher son temps, le bien le plus précieux, pour finir un roman dont on comprenait à peine le titre. »

Tout un été sans facebook, de Romain Puértolas

N.B. : Cette citation me fait penser à un article du magazine ELLE, On sait combien de livres il vous reste à lire avant de mourir ! > Cliquez Ici pour le consulter.

To conclude, je vous dirais que ce livre est une vraie pochette surprise, drôle et mystérieux.  Il se dévore comme une glace à la framboise. Bref, c’est compagnon parfait pour cet été sur la plage ou au bord de la piscine. Jetez vous dessus