L’ombre d’Emily

A l’occasion de la sortie du film L’ombre d’Emily (A simple Favor) de Paul Feig avec Blake Lively, Anna Kendrick et Henry Golding, je vous propose de replonger dans le roman derrière le film, paru une première fois sous le nom La disparition et désormais comme :

DSC04668L’ombre d’Emilie
de Darcey Bell
traduit de l’anglais par Claire Desserrey
Editions Pocket

4ème de couverture :

« Elle est votre meilleure amie. Elle connaît tous vos secrets. Et c’est ce qui la rend si dangereuse.
Tout oppose en apparence Stephanie, une jeune veuve sans emploi qui partage son temps entre son fils Miles et la rédaction de son « blog de maman », et Emily, une femme d’affaires sophistiquée et mariée. Elles s’entendent pourtant à merveille et ont noué, dans leur petite ville du Connecticut, une amitié aussi forte que celle qui lie leurs deux garçons de cinq ans.
Lorsque Emily demande à Stephanie de récupérer son fils Nicky à la sortie de l’école, celle-ci accepte tout naturellement. Les jours passent et Emily ne revient pas.
Suicide ? Meurtre ? Peu à peu, le vernis des apparences se craquelle et les masques tombent : tout doit disparaître … « 

C’est un livre que vous allez adorer ou détester, le lire avec avidité ou avec un ennui profond. Du moins, c’est ce que je déduis des commentaires lu sur Goodreads.
Le point de vue que vous allez lire est celui de quelqu’un du premier groupe. J’ai lu ce roman avec avidité comme si ma vie en dépendait. Je l’ai trouvé amusant, bourré de références cinématographiques, barré et plutôt culotté.

Comme nous l’avons appris dans de multiples séries américaines, les banlieues chics de New York cachent de sombres et noirs secrets. Aucun des protagonistes de ce roman n’échappe à cette règle.

Vous ferez la rencontre à travers les pages de ce livre d’une jeune veuve, Stéphanie et de son fils. Elle consacre toute sa vie à être une maman qui tient un blog de maman, ou plutôt un journal intime en ligne dans lequel elle ressort toutes les injonctions des magazines féminins. C’est une jeune femme influençable, seule qui n’aspire qu’à une chose être la mère parfaite. Son fils s’est lié d’amitié avec Nicky, le fils de Sean, un homme d’affaire et d’Emily, femme d’affaire dans le monde de la mode avec un magnétisme démentiel, pure icône des films noirs (la description physique de ce personnage colle parfaitement à Blake Lively). Je sens que déjà des scenarii se forment dans votre tête et que vous cherchez déjà quels monstres se cachent dans leurs placards. Mais je ne vous dirais rien … vous en devinerez la plupart durant votre lecture avant même qu’ils ne soient écrit noir sur blanc. Mais rassurez vous, ils ne sont que le sel ou le caramel sur vos pop corns. Parce qu’au final, ce qui rend ce roman passionnant, ce n’est pas tant ces mensonges que cette succession improbable d’événements, dont une fois encore, je ne vous dirais rien !

Vous suivrez le mystère de la disparition d’Emily grâce essentiellement au blog de Stéphanie, une nouvelle amie curieusement prête à soulever des montagnes pour la retrouver, mais vous découvrirez également les pensées des 3 protagonistes principaux.  Vous évoluerez dans une ambiance qui vous rappellera les films noirs français et américains des années 40-60, avec cette même malice et cette dose d’humour noir qu’il y chez Cluzot ou chez Hitchcock. Ce roman est parsemé de réflexions satiriques sur des sujets que vous apprécierez certainement comme la blogosphère, le monde de la mode, les banlieues chics américaines ou le monde merveilleux des assurances … Vous ne trouverez pas de héros dans ce roman, seulement des êtres humains, qui sont par définition faillibles.

Mini Alerte Spoiler le temps d’un paragraphe.

De ce que j’ai pu lire sur Goodreads, ceux qui ont détesté le roman l’ont détesté parce qu’ils ont trouvé que les personnages ne sont pas assez aimables. Personnellement je trouve cette idée injuste envers Sean, qui n’est pas quelqu’un de mauvais. Il peut faire de mauvais choix, mais il a bon fond. Et puis les enfants sont adorables dans ce roman. Personne n’est foncièrement mauvais dans ce roman à par peut-être Stéphanie et encore. Oui, quoi ? On proteste ? Et Emily dans tout ça ?
Oui, bah désolée mais entre Emily et Stéphanie, il y en a une des deux, devinez qui, qui m’a franchement tapé sur les nerfs. Je sais, Stéphanie est une perle avec les enfants. Or c’est difficile de trouver une bonne nounou, quand on en trouve une, on la garde (même si une part de sa personnalité est un poil creepy ?).

Fin de l’Alerte Spoiler

C’est une lecture plaisante, divertissante, dévorante ! L’écriture est fraîche et dynamique. J’ai passé un très bon moment de lecture et je meurs d’envie de voir le film !

Je vous laisse avec la Bande-Annonce du film :

N’hésitez pas à nous partager votre avis si vous avez déjà eu l’occasion de voir le film ou de lire le livre !

En attendant, je vous dis à Vendredi Prochain pour de nouvelles aventures !

P.S. : Bisous aux Mamans blogueuses/Lifestyle sympas qui n’ont rien à voir avec Stéphanie !
P.P.S. : Je n’ai rien contre les graines de chia, la preuve, j’en ai jamais mangé !

Publicités

16 réflexions sur “L’ombre d’Emily

  1. Je n’ai pas lu le livre mais le film a reçu des critiques pas top, et pour ma part je n’ai rien compris à la bande annonce que j’ai trouvée mal montée.
    Et sinon,la graine de chia dans du lait végétal c’est super bon, ça gonfle un peu comme les perles de tapioca mais en tout petit !
    Belle journée 🙂

    J'aime

    • C’est intéressant ! J’irai au cinéma me faire mon propre avis et je verrai bien (peut-être même que j’en ferais un article) ! 😉
      Pour la BA, ou plutôt pour les BA en général, elles sont de moins en moins bien montées, en disent souvent trop et de façon désastreuses. La seule chose que j’ai trouvé agréable dans la vente du film, c’est le système d’affiches mouvantes façon portrait de la maison hantée de Disneyland Paris : « un paysage angélique cache un secret terrible ». Blake Lively en a partagé sur son compte instagram :

      View this post on Instagram

      🔥😍🔥Tight lips sink ships….

      A post shared by Blake Lively (@blakelively) on

      Et pour finir, je suis ravie que tu aimes et défendes la noble cause des graines de Chia ! 😉
      Bonne journée à toi aussi !

      Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas lu le livre mais je suis allée voir le film le jour de sa sortie. J’y allais sans attentes particulières et j’ai été conquise. J’ai vraiment adoré le film, les personnages, la bande son. Franchement c’était un très bon film. J’espère pour celles qui auront lu le livre que le film vous conviendra et qu’il ne dénaturera pas trop ce que vous aviez imaginer à la lecture.

    En tout cas pour moi c’était un vrai coup de coeur et pour ceux qui m’accompagnaient aussi.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s