Soirée canap’

Je ne sais pas si c’est l’ambiance « cerisiers japonais en fleurs », qui me rend comme ça mais en ce moment je me sens midinette. C’est pour cette raison qu’en ce #VendrediLecture, je vous propose un petit livre du genre romantic suspence écrit par un drôle de duo.

Therapie-du-crimeThérapie du crime,
de Sophie JOMAIN et Maxime GILLIO
Éditions : Pygmalion

4ème de couverture :
‘ »Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir… »

Vous sentez cette odeur de série de Tf1 ?

Non ? Je n’ai pas tiqué tout de suite personnellement… C’est le printemps, il fait beau et puis je suis sur une lecture commune avec Cro en ce moment, c’est L’homme Dé de Luke Rhinehart, une histoire de psy qui se fait chier comme un perso de Beigbeder. Bref, je me suis laissée avoir … et pourtant !

Rien que le nom de la psy correspond aux noms simples et basiques des personnages de série policière française. Et le modus operandi est bien évidement le même.
Vous retrouverez dans cette histoire : un duo d’enquêteurs que tout oppose, lui, est un flic franc-tireur qui sent l’eau de toilette Brut, elle, est une consultante sexologue aux méthodes peu orthodoxes qui porte des stilletto (oui, oui, le sosie de Megan Hunt dans Body of Proof), un tueur en série, de la corruption, un système administratif franç… peu coopératif (on ne va pas rajouter de l’eau au moulin du french bashing).

Bref, il n’y a rien d’original, aucun suspense (sauf si vous vivez sur une planète où il n’y a aucune série policière). C’est un roman qui est fait pour le petit écran et qui me donne envie de lancer les paris avec vous. Sera-il adapté en série ?

Ceci-dit …. Il y a quelque chose de chouette dans ce roman.
Certes il est dépourvu de suspense mais il a le mérite d’être bien écrit. Et si l’histoire policière pêche, la partie romance ne vous décevra pas. Et contrairement à Castle, Mentalist ou à Bones, vous n’attendrez pas le tome 5 pour savoir ce qui lie nos deux enquêteurs !

Il y a une belle alchimie entre nos deux auteurs. On imagine assez facilement le genre d’échange qu’il y a pu avoir entre eux pour créer ce petit roman. Non, je ne parle pas d’échange de fluides, bande de petits pervers ! #hormonesenfolie #c’estleprintemps
Ce roman ne manque pas d’humour. Entre les séances ludiques de notre psy et les conversations à bâton rompu qu’elle peut avoir avec son sexy Chicken, vous aurez très vite envie de faire fonctionner votre machine à pop corn !

Je vous conseille d’attendre sa sortie en poche pour un meilleur rapport qualité/prix. Même s’il ne casse pas trois patounes à une grand-mère lettone, il n’en est pas moins divertissant.

Sur ce je vous laisse avant de me faire étriper par mon chat #TeamBlogàChat

Et je vous dis à Vendredi prochain pour une nouvelle lecture
(qui n’aura plus rien d’une soirée canap’) !

cat-3117671_640

8 réflexions sur “Soirée canap’

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s